Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Mercredi 04 septembre 2019

250 M€ pour le nouveau programme de distribution dans les écoles


Avec la rentrée scolaire 2019/2020, le Programme européen de distribution des denrées alimentaires dans les établissements scolaires reprend du service. Le 2 septembre, l’UE a mis sur la table une nouvelle aide de 250 millions d’euros pour la distribution de fruits, de légumes, de lait et produits laitiers dans les écoles européennes. La France en percevra un peu plus de 35 millions d’euros.

Pour l'année 2019-2020, 145 millions d’euros seront consacrés au programme pour les fruits et légumes et 105 millions au programme pour le lait et les produits laitiers. Bien que la participation au programme soit volontaire, tous les États membres de l'UE ont choisi de participer, pour l'ensemble du programme ou pour un seul de ses volets. Les dotations nationales pour les pays de l'UE participant au programme lors de cette année scolaire ont été approuvées et adoptées par la Commission européenne en mars 2019. Les pays peuvent également compléter l'aide de l'UE avec des fonds nationaux.

Plus de 20 millions d'enfants ont bénéficié de ce programme durant l'année scolaire 2017-2018, ce qui représente quelque 20 % des enfants dans l'Union européenne. Les États membres peuvent décider de la manière dont ils appliquent le programme. Cela inclut le type de produits que les enfants recevront ou le thème des mesures éducatives mises en place. Néanmoins, le choix des produits distribués doit reposer sur des considérations sanitaires et environnementales, sur leur caractère saisonnier, leur disponibilité et leur variété.

Applicable depuis le 1er août 2017, le programme communautaire en faveur de la distribution de fruits, légumes et lait dans les écoles combine deux régimes antérieurs (le régime en faveur de la distribution de fruits et légumes dans les écoles et le régime en faveur de la distribution de lait dans les écoles) dans un cadre juridique unique pour plus d'efficacité et une concentration accrue sur la santé et la formation. Le régime soutient en effet la distribution de produits alimentaires mais également des mesures éducatives et des mesures d'information, de la maternelle au lycée.

Aziz Ben Marzouq