Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Jeudi 09 mai 2019

Bellota-Bellota va se développer en Asie


À la fois marque de produits gastronomiques espagnols et enseigne de restauration, le français Bellota-Bellota va s’installer en Corée et au Japon via des masters franchises. Il a décliné son modèle de restaurant-épicerie en kiosque adapté aux zones de flux.


À la fois marque de produits gastronomiques espagnols et enseigne de restauration, le français Bellota-Bellota va s’installer en Corée et au Japon via des masters franchises. Il a décliné son modèle de restaurant-épicerie en kiosque adapté aux zones de flux.

Cap sur l’Asie pour Bellota-Bellota : l’année prochaine, l’enseigne française de gastronomie espagnole prévoit de prendre pied dans deux pays majeurs : le Japon et la Corée, en s’appuyant sur des masters franchisés qui vont déployer et adapter le concept de restaurants boutique. « C’est un double challenge pour nous, explique Mickaël Piffard-Besnard, président-directeur-général de Bellota-Bellota, car nous devons prendre en compte l’évolution de la consommation vers la vente à emporter premium et les spécificités des marchés asiatiques qui sont très différents des nôtres. » La marque ne part pas toutefois d’une page blanche puisqu’elle est déjà installée à Hong Kong, cette fois-ci en propre, où elle ouvre son point de vente dans trois mois. Et elle est proche de l’Asie via le fonds franco-chinois Cathay Capital qui détient la majorité du capital depuis 2014, aux côtés du fondateur Philippe Poulachon.

En 2019, la marque va se déployer à travers plusieurs restaurants à Megève, au Luxembourg (food court du nouveau centre commercial de la Cloche d’or), et début 2020 à la gare Montparnasse. Depuis deux ans, le premier kiosque Bellota-Bellota a ouvert à Roissy Charles de Gaulle, préfiguration de la volonté de l’enseigne de s’installer dans les zones de flux avec un format plus petit qu’un restaurant de ville, où les clients peuvent consommer sur place et acheter des produits d’épicerie. À l’origine, le concept Bellota-Bellota était un restaurant boutique de centre-ville, plutôt haut de gamme, avec une offre de produits d’épicerie fine espagnols à sa marque propre.

Une activité de grossiste représente un quart de l’activité

Original dans le paysage de la restauration et de l’épicerie fine, où dominent les concepts italiens pour ce qui concerne la restauration étrangère, Bellota-Bellota a été fondé en France par Philippe Poulachon en 1995. À côté de ses 19 points de ventes dont seulement 3 en franchise (dans les aéroports de Roissy et de Nice), la marque se déploie sur 400 références. « Nous possédons le catalogue de produits espagnols de loin le plus étoffé du marché français », souligne Mickaël Piffard-Besnard, reconnaissant avoir des concurrents mais seulement sur des catégories précises de produits. Ce qui lui permet de développer une activité de grossistes pour les restaurateurs et les épiceries fines. Ce catalogue est complété en outre par sa marque Byzance qui rassemble des produits de la mer tels que le saumon fumé ou le caviar. L’activité de grossiste pèse pour environ 25 % du chiffre d’affaires, tandis que les points de ventes représentent les trois quarts restant des 10 millions d’euros réalisés en 2018. Les ventes devraient progresser de 5 à 10 % en 2019, estime le p.-d.g., comme entre 2018 et 2017.

Cyril Bonnel



Téléchargements