Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Mercredi 24 janvier 2018 | bourse

Bilan de l’indice IAA80 : belles performances des valeurs françaises


Dans le dernier bilan trimestriel de l’indice IAA 80 d’Unigrains, composé des principales valeurs de l’agroalimentaire d’Europe de l’Ouest, les valeurs françaises se sont particulièrement distinguées. Sur un an, l’IAA 80 fait mieux que ses homologues européen et américain.


Unigrains a publié le 18 janvier, le bilan du quatrième trimestre 2017 de son indice boursier IAA 80*. Celui-ci a perdu 1,5 % sur les trois derniers mois de l’année dernière, après des hausses respectives sur les trois premiers trimestres de 2017 de 6 %, 2,2 % et 1,5 %, dans un contexte de marché européen lui aussi baissier. Ainsi, "sur un an, le bilan de l’IAA 80 (+8,1 %) est meilleur que celui du MSCI Europe (+6,8 %) et que celui de l’US 57 composé de 57 valeurs de l’agroalimentaire aux États-Unis (-5,4 %). Sur 10 ans, le taux de croissance annuel moyen de l’IAA 80 s’élève à 6,3 % alors que le marché européen est tout juste stable à 0,7 %, et que son homologue américain progresse en moyenne de 8,9 % par an sur 10 ans. "Il souffre moins de la crise financière de 2008, et son cours en euro est boosté par l’appréciation du dollar débutée en 2014", rappelle Unigrains.

Parmi les choses à retenir du bilan de ce dernier trimestre 2017 des valeurs de l’agroalimentaire d’Europe de l’Ouest, notons la très belle performance du sous-indicateur des titres français FR14 qui gagne 7,3 %, contre une hausse de seulement 1,1 % pour le CAC 40. De fait sur l’année, FR14 affiche "une progression impressionnante de 22 %, largement devant l’IAA 80 (+6,3 %) et l’indice parisien (+6,8 %). Sur l’année, le sous-indice français est largement tiré par Bonduelle et Rémy Cointreau qui se sont respectivement appréciés de 77 % et 42,5 % (lire aussi notre bilan boursier annuel, Agra Alimentation du 11 janvier 2018). Du coup, si la valorisation de l’IAA 80 reste stable sur le quatrième trimestre à 14,5 x l’Ebitda**, celui du sous-indice français monte à 15,1x, largement au-dessus du CAC40 à 9,7x.

Pour tenir compte de l’évolution de la capitalisation boursière des titres sélectionnés dans l’IAA80, Unigrains a réactualisé ses sous-indices au 1er janvier 2018. Ainsi Bonduelle et Savencia, dont la capitalisation a dépassé 1 000 M€, font désormais partie de Big29. Dairy Crest et C & C Group ont rejoint les rangs de Mid28, alors que Fleury Michon, dont la capitalisation est passée en dessous de 200 M€, a rejoint Small12.

est constitué de 80 valeurs cotées de l’agroalimentaire basées dans 13 pays d’Europe de l’Ouest (Allemagne, Belgique, Danemark, Espagne, France, Finlande, Irlande, Italie, Norvège, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suède, Suisse). Les valeurs retenues ont une capitalisation boursière supérieure à 50 M€ et un flottant minimum de 15 %.

 

** Multiple d’Ebitda = VE/Ebitda (VE (valeur d’entreprise) = capitalisation boursière + dette financière nette + intérêts minoritaires)

Perrine Delfortrie