Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Mercredi 13 janvier 2021

Carrefour sous pavillon canadien ?


Mercredi matin, le titre Carrefour a fait un bond de plus de 10 % à l’ouverture du marché, porté par des rumeurs d’un possible rapprochement avec le canadien d’alimentation Couche-Tard. La veille dans un communiqué, ce dernier avait en effet informé avoir engagé des "discussions amicales avec le distributeur français concernant une éventuelle transaction à l’amiable », prenant bien soin de préciser qu’à ce stade il n’y avait aucune certitude que ces discussions aboutissent à un accord. Ce qu’a également confirmé Carrefour mercredi matin dans un communiqué on ne peut plus laconique.

Toujours est-il qu’une telle opération, si elle se produisait évidemment, ferait du bruit dans le landerneau ! Pour Couche-Tard, né à Laval au Québec dans les années quatre-vingt, ce rapprochement serait le moyen de conforter sa présence en Europe, où il est arrivé en 2012, avec une présence aujourd’hui en Scandinavie, Irlande, Pologne, dans les pays baltes et en Russie. Le groupe affiche un chiffre d’affaires de près de 54 milliards USD sur son dernier exercice et une capitalisation boursière de près de 37 milliards USD mardi.

De son côté, Carrefour toujours en pleine restructuration depuis 2018, pèse 80 milliards d’euros de chiffre d’affaires, mais seulement 14 milliards en Bourse, même après le regain d’intérêt du jour. Reconnaissant la « piètre performance » du titre en Bourse, les analystes de Citi n’attendent pas non plus « de Carrefour qu’il renonce à son indépendance pour moins de 20 euros par action ». Tout est dit.

Perrine Delfortrie



Téléchargements