Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Jeudi 28 avril 2016 | pai/innovation

Cinq industriels préparent de nouveaux arômes de fruits naturels


Le programme Natarome+ se donne 42 mois pour proposer de nouveaux PAI labélisés clean label qui permettront de sur-exprimer les réserves aromatiques naturelles du fruit à coût abordable. Protéus, l'Atelier du fruit, Senagral, Jean Niel et Agro'Novae Industrie, associés à l'Inra et au laboratoire Green de l'Université d'Avignon, mènent ensemble un projet de recherche de 2,6 millions d'euros.


Basé à Longvic (21), l'Atelier du Fruit, dirigé par Alain Etiévant, a fait la preuve en 2014 d'un nouveau concept qui permet de sublimer les arômes de s fruits, leur texture et leur couleur pour proposer à l'industrie agroalimentaire des PAI naturels à des coûts moindres que ceux proposés aujourd'hui sur le marché. Pour réaliser ces nouvelles solutions apportées aujourd'hui par les additifs, l'entreprise innovante bourguignonne s'est associée à de s industriels, le spécialiste de s biotechnologies Protéus à Nîmes, porteur du projet, le confiturier Agro'Novae, à Peyruis près de Manosque, la coopérative laitière Senagral (Senoble) dans l'Yonne et Jean Niel, société historique des parfums et des arômes alimentaires à Grasse. Les partenaires industriels réunis par les pôles Terralia et Vitagora estiment que l'industrialisation du process leur permettra de générer 12 M€ de chiffre d'affaires dès 2019,65 M€ dans 5 ans. Ce projet de 42 mois dispose d'un budget de 2,6 M€. Tous s'appuient sur Green (Groupe de recherche en eco-extraction des produits naturels), dirigé par le professeur Farid Chemat. Ce laboratoire de recherche de l'Université d'Avignon travaille sur l'extraction de produits naturels par l'utilisation d'ultrasons, micro-ondes, eau subcritique ainsi que le recours à des solvants alternatifs.

TECHNOLOGIE MICRO-ONDES

Parmi les différents itinéraires à exploiter, le laboratoire va utiliser la technique MHG (Microwave Hydrodiffusion and Gravity) brevetée en 2008, assurent Sandrine Périno et Mohammad Turk, les deux chercheurs qui supervisent la phase de R&D. Cette technique d'extraction fait appel à un alambic renversé, utilisant le chauffage micro-ondes qui combine la gravité à pression atmosphérique ou la sous-pression réduite. Sous l'action des micro-ondes, l'eau des fruits et ses métabolites secondaires sont extraits par hydrodiffusion sans ajout de solvant organique, ni d'eau. « Nous comptons améliorer la qualité gustative de nos produits, assure Yves Faure, président de la SAS Agro'Novae qui réalise 80 % de son activité dans la production de confitures, compotes, coulis vendus en France et dans 22 pays sous sa marque Les Comtes de Provence. Notre but est de réaliser un saut qualitatif sur nos produits pour accélérer le développement de notre activité de PAI et de produits finis que nous livrons à des industriels français ». Protéus compte compléter sa palette de solutions biotechnologiques industrielles, Senoble apporter un avantage concurrentiel en termes de goût et de naturalité de ses produits et Jean Niel développer son pôle agroalimentaire. « L'Atelier du Fruit pourra accompagner ses clients dans l'emploi de ces extraits haut de gamme à pouvoir aromatique trés fort », assure Aurélie Cendrés, qui compte, le plus rapidement possible, modifier la donne sur ce marché des PAI.

Emmanuel Brugvin



Téléchargements