Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Mercredi 18 janvier 2017 | gaspillage alimentaire

Comerso élargit son offre


Après la publication le 28 décembre 2016 du décret d'application de la loi du 11 février 2016 obligeant les enseignes à contracter un partenariat avec les associations pour le don des invendus alimentaire, Comerso a décidé d'aller encore plus loin. La startup qui aidait jusqu'à présent les enseignes à redistribuer leurs denrées « périmées » a décidé d'ouvrir "son service aux coopératives agricoles, aux industries alimentaires et à la restauration collective" annonce-t-elle dans un communiqué le 9 janvier. Le système clé en main mis au point par Comerso permet de simplifier la logistique entre les donnateurs et les associations. La logistique est un des problèmes majeurs dans la lutte contre la gaspillage alimentaire. Comerso, en partenariat avec l'entreprise de réinsertions Envie, se charge de la collecte les denrées invendues, transportées dans des camions réfrigérés pour être redistribuées ensuite aux associations. Et grâce à sa plate-forme numérique, chacun peut suivre en temps réel les flux de marchandises. 

Comerso, qui a levé 2,2 millions d'euros de fonds en juin dernier, multiplie son activité par cinq chaque année, avec actuellement plus de 16 tonnes de marchandises et 32 000 repas collectés et redistribués aux associations. En 2017, la société souhaite couvrir tout le territoire, avant de s'ouvrir à la zone euro et les Etats-Unis.

PDf



Téléchargements