Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Jeudi 22 juillet 2010 | surgelés/acquisition

Comigel reprend Atlantique Alimentaire


Comigel, spécialiste des plats surgelés pour MDD, a repris Atlantique Alimentaire, PME de La Rochelle également spécialisée dans le surgelé, mais sur les quiches, tartes et crêpes. Cette acquisition élargit la gamme de l’entreprise messine et lui permet d’aborder le marché de la restauration, où elle est encore peu présente.


D’un côté, un spécialiste des produits surgelés pour MDD en GMS, dont un tiers de la production est commercialisé à l’export. De l’autre, un spécialiste des quiches, tartes et crêpes, surgelées également, qui travaille pour des MDD en GMS mais commercialise aussi 30 % de sa production en RHF et 15 % auprès de circuits spécialisés. La complémentarité en termes de produits et de canaux de distribution n’a pas échappé au premier, Comigel (15 000 t par an), qui vient de reprendre le second, Atlantique Alimentaire (15 000 t par an également). Un rapprochement conseillé par Messis Finance et Transcapital.
Repris à Perkins Food en 2007 par Cerea Capital dans le cadre d’un management buy out avec Erick Lehagre (précédemment directeur général de la Fromagerie Le Centurion et des Salaisons de Saint-André au sein du groupe Sodagral), Comigel accueille de nouveaux actionnaires dans le cadre de l’opération. Jean-Pierre Meunier et Vincent Taveau, qui ont créé Atlantique Alimentaire, entrent en effet au capital.

Comigel passe le cap des 100 millions d’euros

Comigel emploie 200 personnes et son site de fabrication, Tavola (filiale à 100 %, également issue de Perkins Food), est situé au Luxembourg. Erick Lehagre, son président, annonce un chiffre d’affaires de 60 millions d’euros en 2009, dont un tiers à l’export, principalement au Benelux, en Allemagne, en Scandinavie et dans les pays de l’Est. Encore peu présent en restauration, il compte sur les synergies avec Atlantique Alimentaire pour développer son activité de plats surgelés sur ces marchés. Atlantique Alimentaire emploie pour sa part 240 personnes et a réalisé un chiffre d’affaires de 41 millions d’euros en 2009. Elle apporte également de nouveaux produits à Comigel.
Pour la marque Poivre et Sel, actuellement relancée par Atlantique Alimentaire (1), rien ne change. Au contraire. « On espère pouvoir en bénéficier. On peut envisager de l’étendre un jour aux plats cuisinés, on verra », explique Erick Lehagre. Pour rappel, cette marque qui s’était repliée au niveau régional depuis le début des années 2000 est relancée au niveau national en co-branding, avec Isigny et Soignon notamment.

(1) Cf Agra alimentation n° 2114 du 10 juin 2010 p. 21
MD