Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Vendredi 27 juin 2008 | distribution/alliance

Coop Alsace quitte la centrale Cora pour s’affilier à Leclerc


Coop Alsace, important réseau régional, jusqu’ici partenaire de Cora, va rejoindre le Galec, la centrale d’achat des Centres Leclerc. Certains magasins du groupe Coop Alsace adopteront même l’enseigne Leclerc.


Le distributeur Coop Alsace (Le Mutant, Rond Point, Maxi) et Leclerc vont signer un accord prévoyant au premier d’utiliser la centrale d’achat du second, ainsi que le passage sous enseigne Leclerc de certains magasins de la coopérative alsacienne, ont annoncé les deux groupes dans un communiqué commun. Les deux groupes « sont en train de finaliser les termes d’une alliance de coopération stratégique pour renforcer le maillage et la performance prix de leurs réseaux commerciaux ».

Alors que depuis une vingtaine d’années, les magasins de Coop Alsace s’approvisionnaient auprès du distributeur nordiste Cora, dont le contrat arrivait à échéance, l’alliance prévoit que Coop Alsace accède aux marchandises et services du réseau E. Leclerc, tant alimentaires que non alimentaires, les marques de distributeurs et les produits dits de « premiers prix ». Parallèlement, l’accord prévoit le passage sous enseigne Leclerc de sept hypermarchés Rond Point et d’« un certain nombre » (peut-être une quarantaine, selon Leclerc) de supermarchés Maxi.

L’enseigne Le Mutant n’est pas concernée par cette alliance, puisqu’elle va continuer d’être approvisionnée par les Coop de Normandie. L’accord va être conclu pour une durée de 9 ans, à compter du 1 er janvier 2009 et se renouvellera par tacite reconduction de 3 ans en 3 ans. Fondé en 1902, Coop Alsace est contrôlé par 157 000 familles sociétaires et détient un réseau de 214 magasins, dont le chiffre d’affaires consolidé a atteint 819 millions d’euros en 2007, soit une part de marché estimée de 17 % dans la région.

Les centrales d’achats sont pour les distributeurs des outils incontournables de négociation avec leurs fournisseurs (multinationales, PME...). Plus elles regroupent de membres, plus leur puissance de négociation est importante.