Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Mercredi 06 décembre 2017

Distribuer autrement


Tous les ans, à l'heure des négociations commerciales, reviennent les mêmes questions :  n'est-il pas temps de repenser un système de distribution qui s'essouffle et qui a montré ses limites ? de rééquilibrer le rapport de force entre quelques grandes enseignes et une multitude de producteurs ? Sans attendre les réponses, certains, dont ça n'était pas forcément le métier d'origine, ont sauté le pas vers la distribution alimentaire en circuits courts. Un concept qui rapproche les producteurs des consommateurs et a fait des émules.

Unicor l'a testé en 2008. Un bon moyen pour cette coopérative installée dans le centre de la France de valoriser les productions de ses adhérents auprès d'un plus grand nombre de consommateurs. Et loin de n'être qu'un moyen d'écouler leur production, c'est devenu un nouveau métier, un véritable axe de développement. On compte déjà trois Halles de l'Aveyron, l'enseigne fondée par Unicor sur le territoire, dont deux en région parisienne et les dirigeants réfléchissent déjà à une autre ouverture pour 2018, toujours en Ile-de-France. Et à en juger par leur modèle financier, la demande des consommateurs est bel et bien là. Un accueil qui confirme ce que l'on sait déjà autour des produits sains, traçables, du terroir...

L'émergence de canaux de distribution, mêlant aussi parfois de la restauration, par de grandes marques de la distribution, comme autant de moyens de tester leurs produits que de mieux les valoriser, relève aussi de cette évolution.

Réinventer la distribution alimentaire est non seulement en marche, mais c'est aussi devenu une nécessité. C'est aussi un moyen d'aller contre l'uniformisation de notre alimentation, l'uniformatisation du goût et des saveurs.

Et ça n'est certainement pas la volonté affichée par le géant Amazon de se développer maintenant dans la distribution alimentaire qui devrait freiner ces évolutions en France.

Malgré tous les avantages que procure l'e-commerce, rien ne pourra jamais remplacer le plaisir de voir, de sentir, de toucher des produits avant de les acheter. Heureusement !

Perrine Delfortrie