Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Mercredi 28 février 2018 | insectes

Entomo Farm veut conquérir toute la France


Le girondin Entomo Farm veut convaincre les agriculteurs français de devenir « engraisseurs » de ténébrions meuniers. L’entreprise se chargera ensuite de la transformation en farine pour l’alimentation animale.


La start-up Entomo Farm spécialisée dans l’élevage d’insectes (le ténébrion meunier ou ver de la farine), la transformation et la distribution de matières premières à base d’insectes, qui est basée à Libourne (Gironde), a annoncé au Salon de l’agriculture sa volonté d’étendre son activité sur tout le territoire français, alors que pour l’instant, il a développé son activité dans le Sud-Ouest. Il s’agit donc de développer son réseau d’agriculteurs partenaires partout en France (Agra Alimentation du 27 avril 2017).

Le modèle de développement d’Entomo Farm est tout à fait particulier, « une première mondiale », selon Grégory Louis, fondateur et directeur général de la start-up : le fait de faire produire les insectes chez les agriculteurs, qui deviennent des « entomo farmers ».

« Actuellement, notre site de production d’œufs de ténébrions et de préparation des bacs d’élevage est situé à Libourne, explique Grégory Louis. Dans chaque bac, 8 000 œufs sont posés dans un substrat à base de son de blé. Nous préparons les bacs qui sont livrés aux agriculteurs par camions. Les ténébrions doivent être élevés à une température de 27-28 °C pendant 60 jours. Nous voulons travailler avec des agriculteurs car ils ont une compétence dans l’élevage et ils sont rigoureux dans les conditions d’élevage. L’idée est de proposer aux agriculteurs d’aménager des bâtiments sous-exploités des exploitations pour se lancer dans une nouvelle activité qui va apporter un complément de revenu".

Engagement d’acheter la production à prix donné pendant 5 ans

« Il faut disposer d’un bâtiment avec une toiture, et d’une surface minimum de 1 000 m2 minimum, précise-t-il. Nous réalisons une étude financière de l’installation. Si c’est rentable, l’agriculteur peut se lancer. Entomo Farm s’engage, par un contrat-cadre, à acheter la production d’insectes à un prix donné pendant 5 ans, avec tacite reconduction ».

Actuellement, huit agriculteurs situés dans les 200 km autour de Libourne ont signé un contrat de réservation, et une agricultrice est déjà entrée en production.

« Dans les cinq ans, nous voulons développer cinq sites de 20 000 m2 pour permettre d’alimenter une centaine d’agriculteurs et de créer 80 emplois par site », explique Grégory Louis. L’objectif est de quadriller tout le territoire afin de limiter les coûts logistiques.

En 2018, Entomo Farm va produire 130 tonnes de farine d’insectes destinée à la production d’aliments pour la pisciculture et le pet food. « Tout est déjà vendu, s’enthousiasme le directeur général. Nous avons une très forte demande des agriculteurs et des fabricants d’aliments. Nous travaillons en étroite collaboration avec les coopératives ».

Nicole Ouvrard, Agra Presse