Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Mercredi 27 juillet 2016 | etats-unis

Feu vert sous conditions à la fusion AB Inbev-SABMiller


Les autorités américaines ont annoncé le 20 juillet avoir approuvé à leur tour la fusion entre les brasseurs belgo-brésilien AB Inbev et britannique SABMiller, mais sous conditions. Le département antitrust du ministère américain de la Justice (DoJ) a obtenu que la nouvelle entité cède tous les actifs et intérêts de SABMiller aux Etats-Unis, dont la participation dans MillerCoors, est-il précisé dans un communiqué. AB Inbev-SABMiller doit aussi renoncer à ses droits sur la marque Miller dans le monde. « Cet accord va permettre d’éviter une concentration dans l’industrie de la bière », se réjouit le DoJ qui redoutait une domination de la nouvelle entité aux Etats-Unis. AB Inbev et MillerCoors représentent à eux deux environ 70 % des bières vendues sur le sol américain, voire même 90 % dans certaines régions du pays, faisait valoir le régulateur.

Comme prévu pour tenir compte de la chute de la livre liée au vote des Britanniques sur une sortie du Royaume-Uni, AB Inbev a relevé son offre à 45 livres par action, contre 44 livres précédemment. La transaction valorise SABMiller à environ 103 Mrd$ (118,1 Mrd€), a indiqué AB Inbev.

La fusion entre les deux brasseurs qui donnera naissance à un leader mondial sur le marché a déjà reçu le feu vert des autorités de la Concurrence européenne et d’une quinzaine d’autres autorités de la concurrence dans le monde. Les deux groupes pensent que la fusion pourrait être bouclée au deuxième semestre de cette année.

Perrine DELFORTRIE



Téléchargements