Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Mercredi 15 mai 2019

Financière Turenne Lafayette : ouverture d’une information judiciaire contre X


La Financière Turenne Lafayette (William Saurin, Garbit, Paul Prédault, Madrange, etc.) et son ex-dirigeante Monique Piffaut décédée fin 2016, n’ont pas fini de faire parler d’elles. L’affaire vient en effet de passer un cap avec l’ouverture, le 8 avril 2019, d’une information judiciaire contre X visant une longue liste de délits présumés, notamment l’abus de biens sociaux, l’escroquerie, la présentation de comptes inexacts, le faux et usage de faux et la dissimulation de la véritable situation de l’entreprise.

Des juges d’instruction vont désormais poursuivre les investigations menées jusqu’alors par le parquet dans le cadre d’une enquête préliminaire ouverte fin 2016. Cette étape rend possible des convocations en vue de mises en examen. Les juges du pôle financier vont devoir déterminer les ressorts de cette manipulation comptable et les éventuelles responsabilités. Banques, dirigeants, commissaires aux comptes : que savaient ou non les différents acteurs ayant eu à connaître les comptes du groupe ?

Avec la complicité d’une poignée de dirigeants, Monique Piffaut aurait pris l’habitude d’arranger ses comptes en fin d’année, notamment en émettant des fausses factures, dans le but de masquer les difficultés du groupe et de gonfler son chiffre d’affaires. La fraude avoisinerait les 300 millions d’euros. Pour rappel, l’État avait alors débloqué une aide de 70 millions d’euros pour éviter la banqueroute et toutes les entreprises ont ensuite été cédées les unes après les autres.

Cyril Bonnel, avec AFP



Téléchargements