Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Mercredi 13 juin 2018 | epicerie fine

Frais et restauration, deux tendances pour les produits gourmets


Selon une étude menée par Ifop Incapsule auprès des professionnels de l’épicerie fine pour le salon Gourmet Sélection (23-24 septembre 2018), plusieurs moteurs de développement sont à l’œuvre actuellement. Si l’épicerie salée reste le cœur de leur métier, ils reconnaissent que le frais, « pour ses bénéfices de naturalité et de santé », et la restauration (dégustation sur place) sont des axes de développement. Epicerie sucrée, arts de la table et décoration sont aussi avancées comme tendances actuelles, mais dans une moindre mesure.

Le prix représente le premier frein à l’achat selon les professionnels interrogés, suivi de la méconnaissance de l’usage des produits. Les clients, selon 81% des sondés, sont en attente de conseils sur le choix des produits et la façon de les consommer. Apporter du conseil, donner du sens au prix (valorisation de l’histoire du produit, de ses créateurs, collaboration avec des chefs) et créer des animations et des dégustations in situ sont les solutions identifiées pour développer les ventes.

Parmi les clients, deux groupes sont identifiés comme montants : les 18-34 ans (millenials) et les 55-70 ans (jeunes seniors). « Ce ne sont pas des experts, mais des consommateurs curieux », note l’étude. En revanche, les + de 70 ans (seniors) et les comités d’entreprises sont des cibles qui fréquentent moins les épiceries fines.

Cyril Bonnel



Téléchargements