Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Mercredi 22 avril 2020

Fritillaire et après


Le 11 mai. Ni bonne, ni mauvaise, juste une date dans le calendrier à la fois proche et lointaine, virtuelle encore et pourtant très réelle. Le 132e jour de l’année en 2020, une année bissextile, ou encore le 22e jour du mois de floréal dans le calendrier républicain français, également appelé jour de la fritillaire, une jolie plante, aux fleurs généralement campanulées et pendantes, de la famille des lys.

Une date, dans le contexte actuel, autant chargée d’espoir, que de crainte. L’espoir d’une reprise, même progressive, de la vie active, d’un redémarrage de la vie économique, mais aussi d’un semblant de vie sociale. La crainte, aussi d’avancer à découvert, sans voir et reconnaître l’ennemi qui n’aura pas disparu le 11 mai. Et rarement, une seule et même date n’aura focalisé autant d’attentes pour tous. Rarement aussi, une seule et même date n’aura généré autant d’inventivité, d’agilité et de solidarité. En témoignent les nombreuses initiatives, mises en place par les entreprises, petites ou grosses, depuis le 17 mars, date du début du confinement en France et dont Agra Alimentation se fait l’écho toutes les semaines. Parce qu’il en faut de la réactivité pour continuer à avancer quand tous les vents sont contraires et qu’on se dirige vers un avenir incertain et sans doute assez sombre. Ne pas perdre ces récents acquis et continuer sur ces lancées positives et bienveillantes seront indispensables à l’après 11 mai. Elles seront surtout possibles, à condition de le vouloir.

Perrine Delfortrie



Téléchargements