Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Mercredi 18 juillet 2018 | viande

Gaspard Fourchette valorise des excédents de productions


Depuis 1991, Bretagne Viande Bio réunit producteurs de viande biologique, bouchers et transformateurs pour un approvisionnement régulier et de proximité. Ils sont 400 éleveurs adhérents à ce groupement aujourd’hui, qui propose un outil industriel leur permettant de valoriser les excédents de production, en terrine, rillettes et plats préparés. Sept recettes ont été élaborées avec le conseiller culinaire Bruno Roux. Les produits sont transformés à Langonnet (Morbihan), au sein de la Conserverie de l’Abbaye. « Notre capacité de production est de 400 000 bocaux par an », indique Alexandre Cospérec, le dirigeant, dont la conserverie emploie huit personnes et réalise 650 000 € de chiffre d'affaires. « 80 % de notre activité consiste à faire de la prestation de services pour des indépendants, volaillers, producteurs porcins ou même d’autruches, qui souhaitent faire des conserves de leurs surplus de production ou trouver des débouchés pour des pièces de viande qui ne se valorisent pas en boucherie. »

Située à quelques kilomètres du siège de Bretagne Viande Bio, la conserverie détient l’outil industriel idéal pour Gaspard Fourchette. « Nous avons commencé avec 2 000 bocaux de chaque référence, mais nous avons de quoi développer la gamme et la marque jusqu’à 15 000 unités », précise Alexandre Cospérec. Le bio représente 50 % de l’activité de prestation de service de la Conserverie de l’Abbaye. Les bocaux Gaspard Fourchette sont déjà disponibles dans une vingtaine de magasins bio, épiceries fines et cavistes bretons. « Notre ambition est d’optimiser et de rentabiliser la production de nos éleveurs grâce aux outils déjà existants », indique Delphine Koffi, animatrice Gaspard Fourchette. Bretagne Viande Bio a investi près de 10 000 € en recherche et développement, essais, communication et animations magasins pour lancer la marque, déjà estampillée Be Reizh, label valorisant la transformation de produits bretons (Agra Alimentation du 12 juillet 2018). La gamme est amenée à se développer et à s’étendre en fonction de nouveaux partenariats.

Violaine Pondard



Téléchargements