Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Jeudi 06 décembre 2012 | glaces

Häagen-Dazs devrait renforcer son site industriel arrageois


D’ici la fin de l’année, le staff américain de General Mills devrait donner définitivement son feu vert à l’augmentation des capacités de production de l’usine Häagen-Dazs d’Arras (62). Le 6e groupe agroalimentaire mondial – qui possède 51% du capital de Yoplait depuis juillet 2011 – part en effet à la conquête des marchés émergents avec ses glaces premium et a besoin de capacités de production supplémentaires. En Chine, il a ouvert 50 nouvelles boutiques Häagen-Dazs en 2012 et compte en ouvrir autant l’an prochain.


Le glacier Häagen-Dazs (1), propriété du 6e groupe agroalimentaire mondial General Mills, spécialisé notamment dans les céréales pour petit déjeuner, devrait investir 19M€ dans son usine de Tilloy-les-Mofflaines, située à quelques kilomètres d’Arras.
De nouvelles lignes de production devraient lui permettre d’accroître sa production annuelle de l’ordre de 15 à 20%. L’usine arrageoise prévoit notamment d’y construire un nouveau bâtiment de 3000 m2, ce qui pourrait générer une trentaine d’emplois supplémentaires.
C’est ce qu’ont annoncé Luis Gabriel Merizalde, président Europe General Mills et François-Xavier Brehon, directeur du site d’Arras, à l’occasion de la remise de la marque « origine France Garantie » par Yves Jego, député de Seine-et-Marne, dans l’enceinte de l’usine le 29 novembre dernier. Les travaux prévus pour l’an prochain sont encore toutefois conditionnés au feu vert du siège américain de General Mills.
La région et les collectivités locales se sont mobilisées sur ce dossier. La Communauté urbaine d’Arras a décidé l’octroi d’une subvention de 100 000€ en septembre dernier. Des dossiers sont également en cours d’instruction au conseil régional ainsi que dans les services régionaux de l’Etat.

Le goût du secret

Pour le groupe, qui a fait l’acquisition des 51% de Yoplait en juillet 2011 et qui a son siège social dans le Minnesota à l’ouest des grands lacs (USA), les produits laitiers sont devenus une des toutes premières priorités. Parti à la conquête des marchés émergents comme l’Inde ou la Chine, General Mills compte bien y développer la marque Hägen-Dazs ainsi que la gamme des produits Yoplait. En Europe, il possède 5 sites de production dont deux en France (le site arrageois et l’usine de Labatut (Landes) producteur de maïs doux à la marque Géant Vert.
En 2012, General Mills a ouvert 50 nouvelles boutiques Häagen-Dazs et compte bien en ouvrir autant en 2013 dans un marché en expansion de 30% par an. L’usine arrageoise, qui continue d’investir énormément en recherche-développement, reste néanmoins volontairement discrète sur ses chiffres (production, chiffre d’affaires..) en cultivant depuis 20 ans le goût du secret sur ses procédés de fabrication.
Les produits finis ainsi que les produits frais indispensables à la fabrication des glaces sont stockés dans un entrepôt prêté à FM Logistic et situé à quelques centaines de mètres à vol d’oiseau de l’usine. Quant aux produits à température ambiante, ils sont stockés dans un entrepôt Kuehne+Nagel situé à Savigny-le-Temple.

Un approvisionnement local

C’est en juillet 1991 que l’annonce de l’implantation d’Häagen-Dazs à Arras avait été officialisée. À l’époque, le britannique Grand-Metropolitan, alors propriétaire, avait investi quelque 60M$ dans cette usine qui devait très vite transformer 200 millions de litres de lait par an (le tiers de la seule collecte laitière du Pas de Calais de l’époque) et utiliser 8 000 litres de jaunes d’œufs par jour pour approvisionner en glace l’ensemble des pays européens.
Construite en 15 mois, l’usine a été inaugurée le 9 décembre 1992. Dès le démarrage, Häagen-Dazs avait signé un contrat de fourniture de lait avec la coopérative laitière toute proche (La Prospérité Fermière), maison mère de la SA Ingredia.
Les 21 000 m2 de l’usine arrageoise construite sur un terrain de 15ha, emploie actuellement 250 personnes (hors saisonniers) et produit des pots de 500 ml, bâtonnets, pots de 100ml et Cream Crisp depuis 2004. La marque, qui détient plus de 7,4% de part de marché, exporte dans plus de 80 pays.

(1) Häagen-Dazs est un nom à consonance scandinave qui fut inventé de toute pièce par Reuben Mattus, petit glacier du Bronx new-yorkais, le fondateur de la société en 1961.
Thierry Becqueriaux