Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Mercredi 08 mars 2017 | etiquetage nutritionnel

Impact limité suite au test mené par E. Leclerc


Indépendamment de l’expérience menée fin 2016 dans plusieurs enseignes de la grande distribution par le Fonds français pour l’alimentation et la santé (FFAS), E. Leclerc a mené son propre test en apposant l’étiquetage nutritionnel simplifié Nutri Mark sur 3000 produits de la Marque Repère (MDD) dans 84 de ses drive. Si les clients se disent « intéressés » par Nutri Mark et le considèrent comme « simple et facile à utiliser », l’étude montre que les produits étiquetés ne se vendent pas moins bien que les marques nationales sans étiquette. Elle note toutefois une « légère amélioration » de la qualité nutritionnelle des produits achetés par deux catégories de consommateurs : les « non défavorisés » et les moins de 30 ans.

E. Leclerc a tenu à préciser que les délais d’expérimentation très courts (deux mois en 2016) rendent impossible tout changement de comportement, mais que des impacts plus profonds sur le long terme peuvent être envisagés à condition d’accompagner l’étiquetage par des campagnes de sensibilisation et d’éducation. Les centres E. Leclerc vont poursuivre l’expérimentation et ont partagé les premiers résultats avec les autorités sanitaires. Nutri Mark a été mis au point en adaptant le repère nutritionnel HSR mis en place en Australie et en Nouvelle-Zélande et mêlant une note sur cinq et les valeurs nutritionnelles chiffrées se rapportant au produit.

CB



Téléchargements