Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Mercredi 04 octobre 2017 | cidre

La filière inquiète de la faible récolte et des hausses de coûts


Alors qu’on entre au cœur de la récolte, la profession constate que la production de fruits à cidre, victime d’importants dégâts de gel au printemps, est inférieure de près de 30 % aux attentes (jusqu’à 90 % de pertes chez certains producteurs), s’inquiète la filière cidricole. Celle-ci s’est réunie fin septembre au conseil d’administration de l’interprofession Unicid et en comité spécialisé de FranceAgriMer. Elle alerte les pouvoirs publics et la distribution « sur les problèmes sérieux que cette situation engendre ». Et cela dans un marché difficile, où les élaborateurs de cidre « produisent depuis de nombreuses années à marges très réduites ». Les difficultés des producteurs touchés « doivent être prises à leur juste mesure dans le cadre des dispositifs calamités agricoles mais aussi par les organismes sociaux et bancaires », souligne Unicid. Enfin, pour ce qui est de l’élaboration et de la mise en marché des cidres et jus de pomme, les problèmes d’approvisionnement et les hausses de coûts annoncées sur le marché de la pomme « auront des répercussions qui ne peuvent être ignorées ».

Cyril BONNEL