Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Mercredi 29 mai 2019

La FoodTech israélienne bénéficie de nombreux soutiens


A quelques jours d’intervalle, plusieurs investisseurs ont annoncé leur soutien financier aux start-up présentes dans la FoodTech et l’AgTech en Israël. L’américain Mars et le fonds Jerusalem Venture Partners (JVP) ont ainsi décidé d’unir leurs forces pour soutenir la R&D dans ces secteurs. Et Finistere Ventures, OurCrowd, Tnuva et Tempo Beverages, regroupés au sein d’un consortium, comptent investir plus de 100 M$ pour soutenir le développement de ces start-up.


A quelques jours d’intervalle, plusieurs investisseurs ont annoncé leur soutien financier aux start-up présentes dans la FoodTech et l’AgTech en Israël. L’américain Mars et le fonds Jerusalem Venture Partners (JVP) ont ainsi décidé d’unir leurs forces pour soutenir la R&D dans ces secteurs. Et Finistere Ventures, OurCrowd, Tnuva et Tempo Beverages, regroupés au sein d’un consortium, comptent investir plus de 100 M$ pour soutenir le développement de ces start-up.

Les start-up de l’agriculture et l’industrie agroalimentaire ont le vent en poupe, en témoignent les chiffres publiés mi-mai par AgFunder, selon lesquels elles ont collecté 16,9 milliards de dollars en 2018, un montant en augmentation de 43 % par rapport à 2017. Et en Israël, on parle de plus de 230 start-up actives sur l’AgriFood, selon un communiqué commun de l’américain Mars et du fonds Jerusalem Venture Partners (JVP) qui ont par ailleurs annoncé leur partenariat. Ces derniers ont en effet décidé d’unir leurs forces pour soutenir la R&D des start-up présentes dans l’alimentation, l’agriculture et la nutrition. Des collaborations sont ainsi prévues avec des institutions universitaires israéliennes de premier plan, telles que l’Université hébraïque, le Weizmann Institute, ou encore le Technion, pour faire avancer les innovations de FoodTech, explique le communiqué du 15 mai.

Le 28 mai, c’était au tour de l’américain Finistere Ventures, spécialiste mondial de l’investissement dans l’agroalimentaire, de la plate-forme de financement participatif OurCrowd et des groupes israéliens Tnuva (contrôlé par le chinois Bright Food) et Tempo Beverages, d’annoncer la création "du plus grand consortium axé sur la promotion de l’innovation FoodTech et AgTech en Israël". Ces derniers comptent ainsi investir plus de 100 M$ pour soutenir le développement de ces start-up.

Un incubateur en cours de construction

« Israël est devenu un centre d’innovation de premier plan dans les domaines de la FoodTech et de l’AgTech", aux dires d'Arama Kukutai, cofondateur et partenaire de Finistere Ventures. Ce fonds de 150 M$ est notamment soutenu par Avac, Bayer, PepsiCo, mais aussi Unigrains (depuis 2016). Jon Medved, p.-d.g. de OurCrowd fonde des espoirs prometteurs sur l’association de ces quatre partenaires. OurCrowd, qualifié d’investisseur en capital-risque le plus actif en Israël, est notamment présent dans Beyond Meat, qui a fait un carton lors de son introduction en Bourse.

Tnuva, leader des produits laitiers israéliens avec un chiffre d’affaires de 1,7 Mrd$ et Tempo, dominant sur le marché des boissons alcoolisées (chiffre d’affaires annuel d’environ 350 M€) voient quant à eux l’opportunité de faire avancer l’innovation agroalimentaire dans le pays pour un rayonnement mondial.

L’annonce de ce consortium intervient dans le sillage de la création, par le gouvernement israélien, d’un incubateur d’innovation FoodTech, à Kiryat Shemona, dans le nord du pays. Finistere Ventures, OurCrowd, Tnuva et Tempo Beverages prévoient d’ailleurs de participer au fonctionnement de cet incubateur, actuellement en cours de construction.

Perrine Delfortrie



Téléchargements