Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Mercredi 06 février 2019

La Préserverie veut restaurer la lacto-fermentation


Créée en juin 2018 par Lucille Défossé et Denis Hennebert, La Préserverie est une jeune pousse incubée par Euralimentaire depuis octobre 2017 et basée au MIN de Lomme (Nord). C'est surtout une nouvelle marque de légumes bio lacto-fermentés que les deux entrepreneurs lanceront fin février après 18 mois de test. Difficiles à trouver en magasin, les produits lacto-fermentés connaîtraient, selon eux, un regain d'intérêt en France, alors qu'ils font déjà partie des habitudes alimentaires de nombreux pays (Corée, Pologne, Autriche, Allemagne, Belgique, etc.). La lacto-fermentation a de nombreuses vertus, elle maintient les produits vivants, préserve et développe leurs vitamines et probiotiques et ne nécessite que de l'eau, du sel et du temps. Une fois en saumure dans de grands bacs, les légumes se conservent pendant plusieurs années et on peut les consommer en toutes saisons.

"Nous privilégions le circuit court pour nos approvisionnements, en travaillant avec l'Atelier du Ternois, une exploitation bio qui possède une légumerie et nous livre des légumes lavés, coupés et prêts à être fermentés. Nous nous fournissons aussi au MIN de Lomme", précise Lucille Défossé. La Préserverie propose trois gammes de légumes en pots en verre de 140, 175 et 185 grs (PVC de 3,90 à 4,90€) : 6 références de pickles à croquer, 3 recettes de tartinables et 2 références de râpés notamment pour la restauration hors foyer. "Notre pilote industriel peut fournir une centaine de magasins et nous visons dans un premier temps les rayons frais des surfaces alimentaires conventionnelles et bio des Hauts-de-France. On teste tous les circuits de distribution pour voir où se trouvent nos futurs clients. Dans quelques mois, nous disposerons d'un nouvel équipement industriel d'une capacité 5 à 6 fois supérieure pour étendre notre commercialisation", explique-t-elle. Soutenue par la BPI (15 000€ de subventions) et élue innovation bio locale 2018 par A Pro Bio et le salon Naturabio, La Préserverie vise 1 M€ de chiffre d'affaires pour ses premiers 18 mois d'activité.

François Lecocq