Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Mercredi 20 septembre 2017

Le double standard à l’épreuve de l’Europe


Ceux qui voyagent, et qui poussent la curiosité à faire leurs courses dans les supermarchés éloignés de leur pays, en ont déjà fait l’expé-rience. Même produit, même marque, même emballage, et pourtant le goût n’est pas le même…
Les pays de l’Est, dont les citoyens ont été les derniers à bénéficier de la libre circulation sur le Vieux Continent, s’en sont aperçus.
Que penser de cette affaire ? Les perdants, ou ceux qui s’estiment comme tels, sont d’abord les consommateurs est-européens. Ils se sentent discriminés par rapport à ceux de l’Ouest. Les industriels sont les autres vic-times, accusés de tous les maux : course effrénée au profit, opacité des recettes, tromperie des consommateurs.
Personne ne sort gagnant de cette affaire. Sauf peut-être une certaine idée de l’Europe. En dépit des reproches de certains pays de l’Est, ces derniers se tournent vers Bruxelles pour qu’il enquête, et qu’il légifère. Ils veulent plus d’Europe, et plus d’harmonisation au sein du marché intérieur. Ce n’est pas souvent le cas.

Cyril BONNEL