Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Mercredi 13 septembre 2017 | œufs

Les casseries signalent des ruptures de livraison d’ovoproduits


Les élevages français n’étant pas concernés par la crise du fipronil, le prix des œufs d’origine France a flambé sous la demande des acheteurs de toute l’Europe, ce qui affecte l’activité des casseries et les centres de tri français du Syndicat national des industriels et professionnels de l’œuf (Snipo), qui demandent, dans un communiqué le 11 septembre, « une revalorisation rapide et importante des prix de vente des ovoproduits et des œufs coquille ».

Selon le Snipo, les cours ont augmenté de 58 % depuis huit semaines, atteignant « des prix proches de ceux de 2012 lors de la mise en application des normes bien-être animal ». Selon le Snipo, « il en va de la survie des entreprises du secteur dont l’équilibre économique se dégrade très rapidement, certains vendant parfois à perte ». Les casseries signalent déjà « des ruptures de livraison d’ovoproduits chez certains clients ainsi que d’œufs coquille pour la distribution ».

Cyril BONNEL



Téléchargements