Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Jeudi 12 novembre 2009 | sucre/acquisition

Louis Dreyfus Commodities acquiert Santelisa Vale


Le groupe français de matières premières Louis Dreyfus Commodities vient de reprendre Santelisa Vale, spécialiste brésilien du sucre de canne. La nouvelle entreprise s’appellera LDC-SEV et détiendra 13 usines et une capacité de broyage de 40 millions de canne à sucre par an. Par ailleurs, LDC-SEV va également acquérir les 73 % détenus par Santelisa Vale dans l’entreprise brésilienne Crystalsev.


LD Commodities Bioenergia, la filiale brésilienne de Louis Dreyfus Commodities (21 milliards d’euros de chiffre d’affaires), vient de prendre le contrôle de Santelisa Vale, le numéro deux brésilien du sucre de canne, qui peut traiter plus de 20 millions de tonnes de canne par an dans ses cinq usines de l’Etat de Sao Paulo. Sa production atteindra cette année 1 100 tonnes de sucre et 950 millions de litres d’éthanol. La nouvelle entreprise ainsi formée, LDC-SEV, dont le chiffre d’affaires devrait atteindre 8 milliards d’euros, sera numéro deux mondial du sucre de canne et d’éthanol derrière le groupe Cosan et loin devant Tereos, qui ne détient que 3 % de la production de sucre de canne dans le monde. LDC-SEV sera détenue à 60 % par Louis Dreyfus, 18 % par les actionnaires de Santelisa Vale, 13 % par Goldman Sachs et la banque de développement brésilienne BNDES et 9 % par des investisseurs tiers. Santelisa Vale était à la recherche d’un partenaire stratégique depuis la fin de l’année dernière (1). Cosan et la société de private equity GP Investimentos auraient également fait des offres pour reprendre l’entreprise.

461 millions de dollars engagés
Le groupe LDC-SEV détiendra 13 usines et une capacité de broyage de 40 millions de tonnes canne à sucre par an. Pour cette acquisition, Louis Dreyfus a engagé 307 millions d’euros avec ses partenaires financiers. Le groupe français assumera également un passif de Santelisa Vale à hauteur de 862 millions d’euros. La coentreprise devrait être introduite en bourse dans les prochains mois.

73 % dans Crystalsev
Par ailleurs, LDC-SEV va également acquérir les 73 % détenus par Santelisa Vale dans l’entreprise brésilienne Crystalsev. Cette dernière détient 17 usines et fabrique plus de 2 millions de tonnes de sucres et 1 milliard de litres d’éthanol chaque année. LDC-SEV devrait par contre céder la participation majoritaire que détient Santelisa Vale dans une société brésilienne de biocarburants.

(1) Cf Agra alimentation n°2062 du 16 avril 2009 p 24

GE