Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Mercredi 24 octobre 2018 | etude

Manger bio réduirait les risques de cancer


Selon une étude française publiée par la revue Jama Internal Medicine le 22 octobre, manger régulièrement des aliments bio pourrait limiter l'incidence des cancers de 25%. L'étude épidémiologique a été menée par une équipe de l'Inra, l'Inserm, l'Université Paris 13 et le Cnam. Elle est basée sur l'analyse d'un échantillon de 68 946 personnes participants à la cohorte NutriNet-Santé. Le suivi de l'échantillon s'est déroulé sur sept ans. L'étude révèle que la diminution du risque de cancer observée entre les consommateurs réguliers d'aliments bio et ceux plus occasionnels varie selon les types de cancers. Elle atteint 34% pour les cancers du sein chez les femmes ménopausées et 76% pour les lymphomes. "La prise en compte de divers facteurs de risque pouvant avoir un impact sur cette relation (facteurs sociodémographique, alimentation, modes de vie, antécédents familiaux...) n'a pas modifié les résultats", souligne le communiqué de l'Inra.

"D'autres études doivent être menées pour préciser le lien de cause à effet", précisent les auteurs de l'étude qui évoquent comme hypothèses la plus forte exposition aux résidus de pesticides synthétiques dans le cas des aliments issus de l'agriculture conventionnelle ou les teneurs plus élevées en certains micronutriments dans les aliments bio. Selon le dernier baromètre de l'agence Bio publié en février 2018, la santé est le premier motif de consommation bio des Français à 69% devant les critères d'environnement à 61% et de goût/qualité à 60%. Près de 75% des Français consomment des produits bio une fois par mois mais seulement 16% quotidiennement.

CG



Téléchargements