Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Mercredi 02 mai 2018 | epicerie fine

Monsieur Appert souhaite lever 500 000 € sur Smart Angels


Deux ans après son lancement, les conserves de légumes et fruits d’exception Monsieur Appert s’apprêtent à lever des fonds pour accélérer leur développement en France et à l’international.


Dès la mi-mai, une opération de crowdfunding sera lancée pour le compte de Monsieur Appert sur la plate-forme d'investissement participatif Smart Angels. La conserverie haut de gamme de fruits et légumes d’exception issus des régions de France espère lever 500 000 € afin de structurer l’entreprise et amorcer un nouveau palier dans son développement. La petite entreprise, qui compte un seul salarié aujourd’hui, réalise 200 000 € de chiffre d’affaires. Deux à trois personnes doivent ainsi être recrutées afin d’étoffer l’équipe. Objectif : renforcer la partie commerciale, développer l’export et répondre aux sollicitations des États-Unis, du Japon et de Singapour.

Seize conserveries partenaires

Lancé en 2016 à Rennes, et installé à Paris, Monsieur Appert propose 32 références de conserves de fruits et légumes de haute qualité. Son positionnement repose sur un approvisionnement et une sélection des matières premières rigoureuse. Un travail en amont d’élaboration des recettes et de création qui a nécessité 400 000 € d’investissement de la part des associés, sur fonds propres. « En 2016, nous avions réalisé une première levée de fonds de 170 000 € pour développer de nouvelles recettes », indique Patrick Elzière, co-fondateur associé aux côtés de Philippe Boissel, qui fait appel à quatre chefs cuisiniers reconnus. « Ensuite, nous travaillons directement avec des petits producteurs et des maraîchers qui ont à cœur de faire pousser leurs légumes en pleine terre dans le respect de la naturalité », explique-t-il. Piment doux d’Anglet en piperade, crème de panais, velouté de potimarron/châtaignes, pêche jaune roussane, mirabelle de Lorraine, cornichon du Tarn-et-Garonne, citron de Menton… Tous ces légumes et fruits sont récoltés à maturité et transformés ou mis en bocaux dans les deux jours pour garantir une extrême fraîcheur et une grande qualité gustative. « Nous collaborons avec seize conserveries familiales et artisanales, localement, pour éviter que nos produits n’aient à subir de congélation ou de transport frigorifique. Les matières premières sont ainsi transformées et mises en bocaux dans un rayon maximum de 100 km autour de leur production. »

134 épiceries fines en France

Cette ligne de conduite ferme et rigoureuse place Monsieur Appert sur les étagères des meilleures épiceries fines de France. Comme Fauchon et le Printemps du Goût ainsi que 134 autres épiceries en France. « En deux mois chez Le Printemps du Goût, nous avons rempli 50 % du contrat que nous avons passé avec eux à l’année ! », note Patrick Elzière. Si la conserverie artisanale produit 2 000 à 3 000 pots de chacune de ses trente références, soit environ 80 000 pots à l’année, les volumes vont être amenés à grossir dans les mois à venir. « Nous nous sommes fixés un seuil de 10 000 pots pour chaque recette maximum. L’équation qualité et quantité ne fonctionne pas. Nous préférons créer le manque. Il faudra alors attendre la production de la saison suivante. » Monsieur Appert s’apprête également à ouvrir une boutique dans le 17e arrondissement de Paris au début de l’automne. Un concept store multimarques de 100 m2 qui valorisera les produits d’exception, les conserves Monsieur Appert et qui proposera un petit coin restauration ainsi que des produits d’arts de la table.

Violaine Pondard



Téléchargements