Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Mercredi 26 septembre 2018

Nervosité


Carrefour et Casino se sont livrés ces derniers jours à un drôle de jeu. Tout a commencé dans la nuit de dimanche à lundi lorsqu’un communiqué de Casino a indiqué qu’il avait été approché par Carrefour pour une tentative de rapprochement, mais que son conseil d’administration s’était empressé de la rejeter. Carrefour a réagi très vite en niant fermement l’idée qu’il ait pu approcher Casino…

Pourtant, quelques heures plus tard, on avait confirmation qu’une rencontre entre les deux p.-d.g. Alexandre Bompard et Jean-Charles Naouri avait bien eu lieu début septembre et que des discussions s’étaient effectivement tenues.

On se demande encore pourquoi deux groupes aussi importants ont pu se livrer à une telle partie de poker menteur. Simple cafouillage de communication ? Message pour ne pas affoler les marchés qui scrutent avec attention chaque initiative des deux groupes pour se redresser ? On en reste au stade des hypothèses.

Une chose est sûre, cette passe d’armes révèle combien la distribution française s’interroge sur son avenir, quitte à manifester une certaine nervosité sur les sujets stratégiques. Les rumeurs d’acquisition de telle ou telle enseigne par un géant du e-commerce émergent régulièrement. Mais pour l’instant, les distributeurs accélèrent plutôt les rapprochements entre centrales d’achats, et multiplient les accords avec les grands noms du commerce online. Aucune grande enseigne n’a encore franchi le pas de la fusion ou de l’acquisition. Un scénario plutôt sombre et qui ne ferait qu’accentuer encore la pression sur les industriels.

Cyril Bonnel



Téléchargements