Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Mercredi 24 janvier 2018 | bourse

Nestlé pressé par l’activiste Dan Loeb de se désengager de L’Oréal


Le milliardaire américain Dan Loeb, actionnaire de Nestlé, accroît la pression sur le géant suisse pour qu’il vende sa participation dans L’Oréal et cède ses actifs non stratégiques. Dans une lettre aux investisseurs de son fonds Third Point dont l’AFP a obtenu une copie le 22 janvier, Dan Loeb réaffirme que Nestlé doit "monétiser" sa participation de 23 % au capital du géant français des cosmétiques. "Nestlé doit conduire un examen approfondi de sa participation financière dans L’Oréal", enjoint Dan Loeb, une des voix les plus influentes de Wall Street, qui estime qu’il "existe de meilleurs usages pour ce capital". Dès son arrivée au capital de Nestlé en juin dernier, une de ses premières revendications avait été de réclamer la cession de cette participation qui remonte à 1974.

Selon Dan Loeb, Nestlé, dont il soutient l’ensemble de la direction, devrait se consacrer aux marchés du café, de l’eau, de la nutrition et des produits et services pour animaux de compagnie, qui croissent "rapidement" et présentent selon lui de "fortes marges". Il déplore en conséquence que Nestlé n’ait pas effectué récemment de grosse acquisition dans ces domaines.

Dan Loeb, dont le fonds détient 1,25 % du capital de Nestlé, a cependant salué certes la cession pour 2,8 milliards de dollars des activités de confiseries aux États-Unis au groupe italien Ferrero, mais demande la vente de tous les autres actifs "mal assortis" à sa stratégie.

Il plaide enfin pour une augmentation de la rémunération des actionnaires et appelle à une accélération du programme de rachats d’actions de 21 milliards de dollars promis par Nestlé.

PDf, avec AFP



Téléchargements