Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Mercredi 15 mai 2019

Nestlé réorganise son site de Bâle et prévoit des cessions


L’industriel va céder deux marques suisses, la pâte à tartiner Le Parfait et la chicorée Franck Aroma, et prévoit une réorganisation dans les pizzas surgelées et les glaces outre-Atlantique. En outre, il réorganise la production de son site de Bâle qui sera désormais spécialisé dans les moutardes et les mayonnaises.


La vague de cessions d’actifs de Nestlé ne semble pas se ralentir. Après l’annonce en février d’une prochaine vente des activités carnées sous la marque Herta (Agra Alimentation du 21 février 2019), l’industriel a annoncé le 7 mai, lors d’une journée investisseurs, qu’il prévoyait une grande réorganisation des pizzas surgelées et des glaces aux États-Unis. Une annonce reçue positivement par les analystes financiers, qui estiment qu'elle aura une incidence positive sur la marge opérationnelle. Et le 9 mai, le groupe indiquait qu’il envisageait de céder deux marques bien connues en Suisse : la pâte à tartiner Le Parfait et celle de chicorée torréfiée Franck Aroma. 

Des annonces qui ne sont pas vraiment des surprises, alors que Nestlé est engagé depuis plusieurs mois dans ces cessions d’actifs non stratégiques, accompagnées en même temps d’acquisitions d’entreprises positionnées sur des marchés en forte croissance.

En plus de ce programme de cessions, Nestlé a dévoilé un plan de réorganisation de son site industriel de Bâle, en Suisse, où il fabrique notamment des sauces pour les salades. Tout en se voulant rassurant en indiquant qu’il allait investir 15 millions de francs suisses (13,3 M€) sur le site afin « d’assurer sa réussite future en tant que centre de compétence pour la moutarde et la mayonnaise. »

Pour justifier ces décisions, Nestlé avance la nécessité d’adapter son portefeuille de produits aux attentes des consommateurs et une usine qui « ne correspond plus aux exigences de production actuelles. »

À Bâle, un site désormais dédié aux mayonnaises et moutardes

« Avec ces plans nous restons attachés à notre site de Bâle et confirmons notre engagement sur le long terme envers la marque Thomy. Ces mesures nous permettront de nous concentrer sur le cœur et les origines de la marque : la mayonnaise et la moutarde, des produits qui sont liés de manière indissociable à la Suisse et particulièrement à Bâle. Avec ce nouveau focus, nous entendons assurer l’avenir du site. Afin de répondre aux exigences du marché en constante évolution et rester compétitifs, nous devons continuellement adapter notre organisation et notre portefeuille », souligne Muriel Lienau, directrice générale de Nestlé Suisse.

Concrètement, « la production des sauces à salade et des dips devrait être transférée vers d’autres sites spécialisés de Nestlé en Europe. La production de café soluble à base de chicorée torréfiée sous la marque Incarom devrait être transférée au Portugal, dans un centre de compétence européen pour les boissons aux céréales », indique Nestlé.

Les conséquences de ces profonds changements vont se faire sentir pour les salariés, dont le nombre, actuellement de 177, pourrait être réduit de 100 postes. « Les collaborateurs de Bâle et les représentants du personnel ont été informés aujourd’hui dans le cadre d’une réunion. Ces plans vont désormais faire l’objet d’une procédure de consultation avec les représentants du personnel qui sont invités à partager leurs commentaires », selon l’entreprise, qui s’engage à proposer des postes en interne, des retraites anticipées ou de l’aide à la recherche d’emploi.

Cyril Bonnel



Téléchargements