Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Mercredi 01 juillet 2020

Oui, mais…


Le 26 juin, lors de son assemblée annuelle Danone est devenue la première entreprise à mission du CAC 40. Une décision approuvée par plus de 99% des actionnaires. « Un plébiscite » dont s’est réjoui Emmanuel Faber, le p.-d.g. du groupe, sur France Info.

Non plus seulement concentrée sur sa rentabilité, comme toute entreprise commerciale, Danone verra maintenant inscrits dans ses statuts « des objectifs sociaux, sociétaux et environnementaux ». Et un Comité de Mission indépendant, composé de dix membres regroupant des personnalités et une salariée de Danone, veillera à la bonne réalisation desdits objectifs.

Connaissant Danone, cette évolution n’est pas étonnante. Depuis plusieurs années, et encore plus depuis qu’Emmanuel Faber est à sa tête, elle se veut une entreprise différente, plus attentive à la qualité de ses produits, à la planète, à ses salariés … et moins dépendante d’un monde de la finance implacable.

Oui mais… À force de dire qu’on est le meilleur dans sa catégorie, inévitablement certains vous attendent au tournant. Dans un courrier adressé au président de Danone la veille de l’AG, Oxfam France l’enjoint à prendre l’engagement de plafonner les bénéfices versés aux actionnaires pour allouer ces sommes à un fonds dédié à la transition sociale et écologique de l’entreprise. L’ONG estime d’ailleurs que la politique de Danone « à l’égard des actionnaires est encore insuffisante par rapport au changement de modèle que vous prônez ». Les bonnes intentions ne font pas toujours les actes.

 

Perrine Delfortrie