Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Jeudi 07 janvier 2016 | charcuterie/stratégie

Pierre Schmidt : Alliance Entreprendre intègre le capital


Connu à travers les marques Pierre Schmidt et Stoeffler, le fabricant de charcuterie, de salaisons et de plats cuisinés alsaciens compte désormais parmi ses actionnaires le fonds Alliance Entreprendre (Natixis). Parmi ses objectifs : le développement des gammes et de l'export vers l'Europe.


Le début de l'année 2016 commence sous le signe du changement pour le groupe Pierre Schmidt. Le spécialiste des produits charcutiers, de salaison et des plats cuisinés alsaciens vient de faire plusieurs annonces, à la fois sur la structure de son capital et sur ses projets pour l'avenir.

Le 10 décembre 2015, le groupe a finalisé « un remodelage complet de la structure financière de haut de bilan du Groupe Pierre Schmidt », explique la direction de l'entreprise. « Cette opération suivait le double objectif d'offrir, d'une part, une liquidité à l'ensemble des investisseurs entrés en 2008 et, d'autre part, de stabiliser l'actionnariat du groupe sur le moyen terme. » Outre la famille qui contrôle environ 60% du capital, le groupe compte toujours parmi ses actionnaires historiques CMCIC Investissement et Unigrains. En revanche, un nouvel actionnaire a fait son entrée au capital. Il s'agit de la société de gestion Alliance Entreprendre, filiale du groupe Natixis. La direction se félicite à ce sujet de cet « équilibre actionnarial renouvelé » permettant de « garantir la poursuite de son projet d'entreprise dans les meilleures conditions. » Le groupe prévoit de réaliser en 2015 un chiffre d'affaires de plus de 150 millions d'euros.

Le groupe a aussi dévoilé quelques éléments de sa stratégie pour l'avenir. En termes de produits, « nous allons développer nos gammes en charcuterie libre service et dans le domaine du traiteur frais pour Stoeffler. Pour Pierre Schmidt, nous allons conforter en particulier notre gamme de frais emballé traiteur et charcuterie », explique Laurence Cahen, p.-d.g. de l'entreprise familiale.

Le groupe prévoit « un développement significatif au cours des prochaines années », par croissance organique sur son marché domestique et en développant sa présence sur les marchés limitrophes. L'entreprise compte ses principaux clients en Allemagne, en Suisse, en Grande-Bretagne, en Belgique et aux Pays-Bas. Selon Laurence Cahen, « nous souhaitons pouvoir nous développer en Espagne, en Scandinavie et dans les pays de l'Est. »

Le groupe Pierre Schmidt, fondé en 1911, compte 4 usines et s'est constitué au fil des année par les reprises successives des société et des activités de Charcutiers d'Alsace en 1996, de Roposte en 2001 et de Stoeffler en 2008. Le groupe « domine désormais les différentes composantes du segment frais du marché des tartes flambées, des choucroutes garnies et des spécialités charcutières. »

CB



Téléchargements