Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Jeudi 09 mai 2019

Royaume-Uni : l’Autorité de la concurrence bloque la fusion Asda-Sainsbury’s


La fusion entre deux poids lourds de la distribution britannique n’aura finalement pas lieu : annoncée depuis des mois, ce rapprochement d’Asda et de Sainsbury’s, respectivement numéro 2 et numéro 3 du marché britannique, a été repoussé par l'Autorité britannique de la concurrence (CMA), inquiète de trop lourdes répercussions sur les consommateurs. Selon la CMA, qui a rendu publique sa décision le 25 avril, la fusion aurait conduit à des hausses de prix et à un moindre choix pour les consommateurs. La CMA a ajouté que ces craintes ne pouvaient pas être levées par les deux groupes.

Les deux distributeurs ont pourtant proposé de vendre un grand nombre de magasins et de baisser les prix de 10%, mais sans effet sur la décision de l’Autorité qui s’était déjà montrée réservée dans son rapport préliminaire publié en février (Agra Alimentation du 28 février 2019).

Cet échec intervient dans le cadre d’une situation difficile pour Sainsbury’s. Le directeur général "a besoin d'un plan B drastique pour sauver l'activité ou alors ses jours à la tête de l'enseigne sont comptés", estime Russ Mould, analyste chez AJ Bell. Sophie Lund-Yates, analyste chez Hargreaves Lansdown, rappelle quant à elle que Sainsbury's "comptait sur la fusion pour retrouver un second souffle après de récentes piètres performances".

De son côté, Judith McKenna, la directrice générale de Walmart International, qui chapeaute Asda, s'est dit déçue par l'échec de la fusion, qualifiant le marché britannique des supermarchés d'un "des plus concurrentiels au monde". "Notre objectif est de continuer à faire d'Asda un acteur fort au Royaume-Uni aux services des consommateurs. Walmart va faire en sorte qu'Asda ait les ressources nécessaires pour cela", affirme-t-elle.

Cyril Bonnel, avec AFP



Téléchargements