Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Jeudi 02 mai 2019

Sécurité alimentaire : l’UE opte pour plus de transparence dans l’évaluation scientifique


Par 603 voix pour (17 contre), les eurodéputés, réunis à Strasbourg le 17 avril pour une dernière fois avant les élections européennes de fin mai, ont entériné de nouvelles règles visant à rendre "plus fiable, transparente et objective" la procédure européenne d’évaluation des risques en matière de sécurité alimentaire. Cette réforme intervient à la suite de la polémique sur le glyphosate il y a un an, lors du renouvellement de la licence de l’herbicide controversé. À cette occasion, de nombreux opposants à la molécule, développée par Monsanto et que l’on retrouve aujourd’hui dans la majorité des herbicides, avaient dénoncé l’interdiction d’accéder aux études fournies par l’industrie.
Avec cette nouvelle législation, qui doit encore recevoir l’aval formel du Conseil de l’UE (États membres) avant d’entrer en vigueur, une base de données européenne commune des études commanditées sera créée "afin de dissuader les entreprises qui demandent une autorisation de passer sous silence les études défavorables", explique le Parlement.
Cette nouvelle législation donne à l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) "la base légale pour rendre notre science plus transparente et plus viable", s’est réjoui le directeur de l’agence Bernhard Url, souhaitant désormais pouvoir disposer "des ressources nécessaires pour mettre en œuvre ces nouvelles mesures".

Perrine DELFORTRIE



Téléchargements