Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Jeudi 02 mai 2019

Salubrité des aliments : nouveau règlement pour réduire la présence d’acides gras trans


La Commission a adopté le 24 avril 2019 un nouveau règlement visant à fixer une limite maximale à l’utilisation des graisses trans produites industriellement dans des produits alimentaires, comme les snacks. La mesure vise à lutter contre les maladies cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux.


Au fil des ans, un certain nombre d’études scientifiques, dont celle de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), ont souligné que l’apport alimentaire en acides gras trans (AGT) devrait être aussi faible que possible afin d’éviter les risques pour la santé. La limite maximale fixée, le 24 avril, correspond à 2 grammes de graisses trans produites industriellement par 100 grammes de graisses dans les aliments destinés au consommateur final. De plus, le règlement oblige les grossistes à signaler aux détaillants tout aliment qui contiendrait plus que la limite maximale définie. Le nouveau règlement s’appliquera à compter du 2 avril 2021. Certains acides gras trans sont d’origine naturelle, mais d’autres sont issus de l’hydrogénation des huiles végétales permettant de modifier des graisses de l’état liquide à l’état solide, ce qui réduit l’oxydation de ces graisses. Les acides gras trans produits industriellement, comme la margarine et certaines graisses végétales durcies, sont populaires parmi les producteurs d’aliments parce que bon marché et généralement avec une longue durée de conservation. Mais les AGT sont également responsables de plus de 500 000 décès par année en lien avec les maladies cardiovasculaires, selon les chiffres de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le Danemark, pays précurseur

Le Danemark a été le premier pays à interdire les gras trans produits industriellement dans les aliments dès 2003, en limitant la quantité de gras trans à 2 grammes pour 100 grammes de gras ou d’huile. Les huiles étiquetées « sans gras trans » ne peuvent contenir plus de 1 gramme par 100 grammes de gras. Aux États-Unis, les acides gras trans industriels ont été bannis des produits alimentaires dès juin 2015. En France, l’Anses a recommandé une réduction de l’utilisation des acides gras trans, tant en alimentation humaine qu’animale, pour réduire le risque d’exposition des consommateurs. L’Agence a également fixé un seuil maximal d’apport en acides gras trans à 2 %, aussi bien chez les enfants que chez les adultes. En mai 2018, l’OMS a dévoilé un plan visant à éliminer l’utilisation des gras trans et à étendre les progrès réalisés dans les pays plus riches à ceux des pays plus pauvres. Résultat provisoire : la teneur en gras trans des produits alimentaires a diminué de façon spectaculaire et les décès dus aux maladies cardiovasculaires ont également diminué.

FoodDrinkEurope demande la suppression de l’obligation de l’étiquetage

S’il se félicite de l’adoption du nouveau règlement sur les graisses trans industrielles dans les aliments, FoodDrinkEurope, le lobby de l’industrie agroalimentaire de l’UE, réclame en revanche la suppression de l’étiquetage obligatoire pour l’hydrogénation dans le cadre de la prochaine série de mises à jour du règlement 1169/2011 sur l’information des consommateurs en matière d’étiquetage. À ses yeux, cet étiquetage sera superflu une fois que le règlement entrera en vigueur. Selon FoodDrinkEurope, c’est « grâce aux efforts considérables de reformulation et d’innovation des produits au cours des dernières décennies, que la grande majorité du secteur européen de l’alimentation et des boissons a réussi à éliminer les graisses trans industrielles dans les aliments – à des niveaux tels que l’EFSA a conclu dès 2004 que l’apport total en graisses trans dans la plupart des États membres est inférieur au niveau recommandé par l’OMS, soit 1 % d’énergie alimentaire ». FoodDrinkEurope s’engage même « à encourager et à soutenir davantage les entreprises, en particulier les PME, qui peuvent être confrontées à des défis technologiques pour y parvenir ».

Aziz Ben Marzouq



Téléchargements