Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Mercredi 17 avril 2019

Suisse : rebond des ventes de Barry Callebaut au deuxième trimestre


 
Barry Callebaut a annoncé pour le premier semestre de son exercice 2018/2019 (clos le 31 août) une hausse de 3,5 % (+6% hors effets de change) de son chiffre d'affaires à 3,67 Mrd CHF (3,22 Mrd€), et de 2,4 % de ses volumes à plus de 1 million de tonnes. Son résultat opérationnel (Ebit) progresse de son côté de 8,9% à 301,4 M CHF (265 M€) et son bénéfice net (ajusté de l’effet non récurrent sur l’impôt sur le revenu de 10,1 M CHF au titre de l’exercice précédent, lié à des réformes fiscales adoptées en Belgique et aux États-Unis) de 8,7 % à 199,1 M CHF (175 M€). Le numéro un mondial du cacao a bénéficié d'une accélération de la croissance du volume de ses ventes (+3,1 %), au deuxième trimestre. Et le groupe précise que son activité chocolat "surpasse nettement le marché mondial des confiseries chocolatées, dont la croissance s’établit à +1, 5 % selon Nielsen (*). Des résultats semestriels conformes aux attentes des analystes, qualifiés par certains de "robustes".

Évoquant les perspectives, Antoine de Saint-Affrique, CEO de Barry Callebaut, table "sur une poursuite de l’accélération de la dynamique des ventes" et reste confiant dans la capacité de Barry Callebaut d'atteindre les objectifs actuels à moyen terme. "À l’avenir, nous restons déterminés à générer une croissance du volume constante, supérieure au marché, et à améliorer la rentabilité. C’est pourquoi nous renouvelons nos objectifs à moyen terme pour les trois prochains exercices ». Ces objectifs prévoient en moyenne pour les trois prochains exercices (de 2019/20 à 2021/22) une croissance du volume de 4 à 6 % et un Ebit supérieur à la croissance du volume en monnaies locales (sous réserve d’événements majeurs imprévus). En 2017/2018, Barry Callebaut avait dégagé un Ebit récurent de 554 M€ (+25,3%).  

(*) Source Nielsen du volume des ventes de confiseries chocolatées d’août 2018 à janvier 2019 (25 pays)

 

PDf



Téléchargements