Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Mercredi 04 décembre 2019

Taxes, Trump et Cie


La menace des rétorsions américaines en réponse à la taxe sur les géants du numérique refait surface. On pensait pourtant le problème écarté, après les annonces françaises et américaines fin août dernier en marge du G7 à Biarritz.

Pourtant, le 3 décembre, Washington évoquait à nouveau une surtaxe sur certains produits français, notamment agroalimentaires, tels que les vins pétillants et de nombreux fromages. De quoi relancer les craintes des professionnels déjà malmenés par l’annonce des taxes liées au contentieux Airbus. La Fédération des exportateurs de vins & spiritueux de France rappelait le 3 décembre que les vins mousseux français qui figurent sur cette liste représentent près de 700 millions d’euros d’exportations annuelles, soit 40% en valeur des exportations totales de vins français aux Etats-Unis sur les douze derniers mois. Son président Antoine Leccia demande donc au président de la République « de prendre, dès aujourd’hui, toutes les initiatives qui s’imposent » et Jérôme Despey, le secrétaire général de la FNSEA, conseille au Premier ministre de privilégier la voie de la négociation.

Imposer fiscalement les Gafa est une question de principe plus que louable, mais le risque en vaut-il la chandelle ? Même si l’Europe se veut solidaire, la Commission ayant déclaré le 3 décembre qu’elle « agira d’une seule voix », le bras de fer semble à l’heure actuelle très déséquilibré.

Perrine Delfortrie



Téléchargements