Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Mercredi 02 mai 2018 | étude

Une étude démontre l’efficacité des substituts de repas


Très encadré au niveau de la réglementation européenne, les substituts de repas, utilisés dans le cadre d’une alimentation normale pour aider à perdre ou à contrôler son poids, sont plébiscités par les consommateurs, comme en témoignent les résultats d’une étude.


Les résultats d’une étude scientifique * réalisée par Biofortis (filiale dédiée à l’innovation de Mérieux NutriSciences) à la demande du secteur diététique témoignent de l’efficacité des substituts de repas. Le secteur diététique ** représente les entreprises qui proposent des solutions sur-mesure aux consommateurs ayant des besoins nutritionnels spécifiques (personnes en surpoids, sportifs et intolérants au gluten ou malades cœliaques). Il fait partie du Syndicat français de la nutrition spécialisée (SFNS) qui compte une cinquantaine d’entreprises. "Cette étude de consommation s’adressait à des personnes avec un IMC (indice de masse corporelle) normal ou en léger surpoids qui voulaient retrouver une bonne hygiène de vie, précise Julie Avrillier, responsable Réglementation et Nutrition Spécialisée et secrétaire générale du secteur Diététique Adulte. Les substituts de repas étaient donc utilisés ici comme un coup de pouce pour perdre quelques kilos et redémarrer sur de bonnes bases ».

L’étude montre des résultats satisfaisants après 30 jours d’utilisation de ses substituts de repas, avec une perte de poids moyenne significative de 2,1 kg, parallèlement à une amélioration ou une stabilisation des apports nutritionnels. En outre, après un mois d’utilisation, 90 % des utilisateurs plébiscitent la facilité d’utilisation des substituts de repas et adhèrent au programme proposé et près de 80 % recommandent les produits à leur entourage et envisagent de les utiliser à nouveau dans le futur. Et enfin, six mois après le suivi du programme, les résultats sont toujours au rendez-vous puisque 60 % des consommateurs ont une meilleure hygiène de vie. Les substituts de repas ont aussi rencontré un très bon accueil au niveau qualitatif.

De plus en plus d’intervenants sur un marché en croissance

Cet engouement de la part des consommateurs pour le secteur de la diététique en général et des substituts de repas en particulier explique « l’augmentation du nombre d’intervenants ces dernières années sur ce marché porteur, confirme Julie Avrillier, ce qui a notamment permis de renouveler la gamme des produits proposés aujourd’hui, qui sucrés ou salés, vont des barres céréales, aux smoothies, en passant par les crèmes, les soupes et autres poudres à diluer… »

Mais attention, les substituts de repas, comme tous les produits du secteur diététique, sont très réglementés au niveau européen depuis une quarantaine d’années. « Ils sont encadrés tant au niveau de leur dénomination (substituts de repas pour contrôle de poids) que de leur composition nutritionnelle (calories, protéines, lipides, vitamines et minéraux) et des informations communiquées au consommateur », rappelle la secrétaire générale. Cette composition nutritionnelle encadrée "repose sur des recommandations scientifiques qui aident à éviter les risques d’excès et de déficiences lors d’un régime hypocalorique et/ou à donner un coup de boost pour repartir sur de bonnes bases", précise le secteur. Ceci permet notamment d’éviter les confusions avec certains produits utilisant également la dénomination « substituts de repas » qui viennent en remplacement d’un repas "normal", sans composition nutritionnelle ou dénomination encadrée, tel que les produits fabriqués par Feed.

e de consommation/observationnelle sur 112 consommateurs nantais. Test sur 30 jours (10 jours 2 SR et 20 jours 1 SR avec des conseils diététiques et un suivi à + 6 mois). Étude réalisée en partenariat avec l’Observatoire de la Santé.

 

** Monbana ; INKO SAS ; Lactalis Nutrition Diététique ; Laboratoires Juva Santé ; Ekibio (Ex Sopadiet) ; Nutrition & Santé ; Pro Dietic ; Pileje ; Even Santé Industrie ; Kot International ; Daniel Humblot Nutrition ; Bjorg Bonneterre et Compagnie ; Nutribio ; Artenay Bars ; Naturenvie ; Diete Sport France ; Ineldea ; Laboratoire Pyc ; NL International France ; Laiterie de Saint-Denis-de-l’Hôtel ; JLB éeveloppement ; Protein System Sa ; Herbalife International France ; Proalim ; Alteb ; GGF

Chiffres clés du secteur

Le secteur représente près de 320 M€ en 2017, pour 124 345 unités.

La diététique quotidienne représente près de 85 % des ventes (dont les aliments sans gluten), suivie des aliments minceur (13 %) et des aliments pour sportifs (2 %).

C’est un secteur globalement en croissance (+3 %) en 2015, principalement porté par la croissance du segment aliments sans gluten.

Perrine Delfortrie



Téléchargements