Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Mercredi 08 novembre 2017

Utopie


Agriculteurs, industriels et distributeurs se sont retrouvés le 3 novembre au ministère de l’Agriculture pour poser les bases d’une charte pour une relance de la création de valeur et pour son équitable répartition au sein des filières. Le gouvernement espère arriver rapidement à une signature de toutes les parties prenantes, afin de mieux encadrer le déroulement des négociations commerciales qui viennent tout juste de démarrer. Alors que se poursuivent les États généraux de l’alimentation, le but ultime de cette charte est de faire en sorte que les négociations dans les box se passent bien cette année, en attendant une loi pour 2018.

Ça n’est pas gagné. Les difficultés pour arriver à une version définitive, tout comme l’incertitude sur le nombre de signataires définitifs ne sont pas de bon augure. Et quand bien même cette charte serait signée par tous, elle donne une impression de déjà-vu. Autant de bons principes qui en appellent à la responsabilité de chacun qui ne sont pas sans rappeler d’autres initiatives passées, sans pour autant donner les résultats escomptés. Loin de montrer de réelles avancées, les négociations commerciales d’il y a un an avaient surtout été le terrain de demandes de baisses de prix records de la part des distributeurs et d’un doublement des signalements de mauvaises pratiques commerciales, avec 623 alertes recueillies par l’Ania.

Arrêterons de faire semblant de croire que seules les bonnes volontés suffisent. Coop de France ne s’y est d’ailleurs pas trompé, ne voyant pas de fin de la guerre des prix sans une évolution du cadre législatif et règlementaire. Dans un courrier adressé au gouvernement le 6 novembre, la Fédération lui demande qu’il précise « dès la mi-décembre » les paramètres liés aux textes législatifs annoncés par Emmanuel Macron à Rungis, sur le seuil de revente à pertes, la limitation des promotions, la clause de renégociation et les prix abusivement bas. On ne peut qu’appuyer sa demande.

 

Perrine Delfortrie