Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Mercredi 04 janvier 2017 | surgelés

Compagnie des desserts : les fondateurs passent le relais à Philippe Bonny


Avec l’arrivée d’Argos Soditic, la Compagnie des desserts change d’actionnaire majoritaire et accueille Philippe Bonny, ancien de Coup de pâtes, à la présidence de l’entreprise. Le britannique Destinity Foods entre dans le giron de la PME audoise.


Une page se tourne pour la Compagnie des desserts (CDD), fondée par Didier et Sylvie Barral, avec l’arrivée d’un nouvel actionnaire et d’un nouveau président. Le 15 décembre, le nouveau tour de table a été dévoilé : l’actionnaire majoritaire CM-CIC Investissement descend à 20%, tandis qu’Argos Soditic entre au capital à hauteur de 64%. « CM-CIC Investissement est fière d’avoir contribué à la création et au développement du Groupe CDD pendant 12 ans », a déclaré le fonds dans un communiqué, qui explique sa volonté de rester au capital par sa confiance dans un «  modèle unique et dans une équipe managériale (…) profondément attachée à l’entreprise et impliquée dans sa réussite. »

L’arrivée du nouvel actionnaire majoritaire entraîne aussi de profonds changements à la tête de l’entreprise. Les fondateurs vont progressivement passer le relais à une nouvelle équipe dirigeante. « Je vais prendre la présidence du conseil de surveillance dans 6 mois et serai en charge du développement international », prévoit Didier Barral, actuel p.-d.g., dont les parts descendent à 5% du capital contre 25% auparavant. « Au cours du premier trimestre 2017, un nouveau directeur général sera désigné », précise-t-il. Le poste était occupé jusqu’à présent par Sylvie Barral.

Philippe Bonny est nommé président de la Compagnie des desserts, tout en entrant au capital avec 5%. Il était auparavant directeur général puis président de Hubert/Coup de pâtes entre 2009 et 2015, une période pendant laquelle l’entreprise est devenue le leader français de la boulangerie viennoiserie pâtisserie surgelée pour les professionnels (270 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2015).

La stratégie de la CDD ne va pas changer pour autant avec le nouveau président. L’orientation internationale engagée par les fondateurs est toujours d’actualité, même si 2017 sera une année de pause après d'importantes acquisitions en 2016. L’année passée a été marquée par plusieurs acquisitions : Mont-Blanc Dessert (Agra Alimentation du 14 septembre 2016), Flor de la Pasion en Espagne (un million d’euros de chiffre d’affaires) et Destiny Foods, annoncée le 15 décembre. « Destiny Foods est devenue en 26 ans une référence incontournable en Grande-Bretagne sur le marché de la pâtisserie surgelée haut de gamme destinée au food service », précisent CM CIC Investissement et Argos Soditic. L’entreprise possède son propre site de fabrication à Manchester et réalise 15 millions d’euros de chiffre d’affaires. « Le Royaume-Uni est notre premier marché étranger avec un volume d’affaires prévu en 2017 de 21 millions d’euros », souligne Didier Barral, dont c’est le premier investissement outre-Manche dans la production.  « Nous avons la même approche du métier, des produits très qualitatifs, un outil de production qui nous rend capables de faire du sur-mesure en réponse à tous types de demandes et l’obsession du service client. Nous allons croiser nos savoir-faire et nos gammes, suivre nos clients sur l’Europe continentale et vendre chez nous les produits français haut de gamme fabriqués par CDD », explique de son côté Richard Watts, président de Destiny Foods.

L’Espagne, deuxième marché étranger, est aussi en plein redressement depuis ces dernières années. Avec 13,5 millions d’euros de chiffre d’affaires, les ventes de CDD y progressent de 22% en 2016. Parmi les développements internationaux, les Etats-Unis sont « un marché à très fort potentiel », selon Didier Barral qui remarque une évolution du goût des clients pour « des produits plus qualitatifs et moins sucrés ». En France, CDD réalise une hausse de ses ventes de 11%, sur un marché en recul. Une performance attribuée, selon Didier Barral, à un effort mis sur la force commerciale et le catalogue de produits. Au global, CDD a réalisé en 2016 un chiffre d’affaires de 61 millions d’euros, en hausse de 12%. L’objectif fixé pour les trois prochaines années est de parvenir à 100 millions d’euros de ventes.

CB



Téléchargements