Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Mercredi 05 décembre 2018 | prêt

France Génoise fait le choix du crowdlending avec Look & Fin


France Génoise, fabricant de produits à destination des professionnels de la pâtisserie, a levé 300 000 euros via un financement participatif sur la plateforme Look & Fin pour rembourser un prêt par anticipation, et ainsi libérer les freins à la croissance de son développement.


France Génoise vient de lever 300 000 euros sur la plateforme de financement européenne Look & Fin en seulement 4 heures ! La petite PME spécialisée dans la fabrication de produits à destination des professionnels de la pâtisserie a fait le choix du crowdlending pour rembourser sa dette par anticipation et ainsi mettre fin à son plan de sauvegarde. Une procédure qui remontait à 2008, après de lourds investissements et une baisse de ses activités. La société maintenant remise sur les rails grâce à la mobilisation de tous les salariés, associés au capital aux côtés du dirigeant Nicolas Faguier, a donc fait le choix de sortir de ce plan par anticipation. Il lui restait 2 échéances à couvrir, soit un montant de 400 000 euros. France Génoise a donc choisi de financer 100 000 euros sur ses fonds propres et le solde grâce à un financement participatif. Au final, 209 prêteurs ont donc répondu très rapidement, pour un ticket moyen d’environ 1 435 euros.

L’entreprise enregistre une croissance de près de 20 % de son activité sur un an et il lui faut assurer son développement à court terme. " Elle avait besoin d’un coup de pouce et grâce à cette levée de fonds, France Génoise aura les coudées franches pour assurer son développement, alors que jusqu’à présent bien que la société génère du cash elle n’avait plus accès à la dette bancaire ce qui freinait son développement", explique Arnaud Goguelat, manager business development chez Look & Fin. "La société retrouvera également un meilleur rating auprès de ses fournisseurs et de ses clients et pourra à nouveau se tourner vers les banques pour emprunter et financer ses projets de développement."

Un taux correlé aux risques

Ce prêt en crowdlending est structuré sous la forme d’un crédit de 48 mois incluant une période de franchise de 12 mois (période durant laquelle seuls les intérêts sont versés mensuellement), précise Look & Fin. Le taux est de 9 %, soit un niveau qui se situe dans le haut de la fourchette des taux habituellement pratiqués par la plateforme. "Plus la note de risque est élevée sur un dossier, plus le taux l’est également."

Depuis sa création en 2012, la plateforme belge Look & Fin a structuré plus de 48 millions d’euros de prêts, allant de 100 000 euros à 2 millions d’euros, pour environ 200 PME, de tous secteurs et avec des besoins variés. Aujourd’hui " plus de 19 millions d’euros ont déjà été remboursés aux prêteurs", souligne Arnaud Goguelat. Dans un marché assez concurrencé, "Look & Fin compte parmi les plateformes ayant le taux de défaut de remboursement le plus bas, à 2,1 % sur le total collecté", selon ce dernier. Un "bon" rendement net de défaut sur le marché du financement participatif, qui permet à la plateforme d’attirer de plus en plus de prêteurs. Un atout qu’Arnaud Goguelat met sur le compte de l’analyse pointue des dossiers "qui nous permet une bonne maîtrise des risques". Dans le cas de France Génoise, Look & Fin a non seulement "apprécié le développement, mais aussi les fondamentaux de l’entreprise”, indique-t-il.

Perrine Delfortrie



Téléchargements