Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Mercredi 22 mai 2019

Gabegie


La Cour des comptes n'y va pas de main morte dans son compte rendu d'enquête sur les soutiens publics nationaux aux exportations agricoles et agroalimentaires entre 2013 et 2017*. "Dégradation alarmante, évolution préoccupante...", des termes qui en disent long sur la situation de la France à l'export. Deuxième exportateur dans les années 90, elle est passée au 6e rang depuis 2015, laissant la place à certains de nos concurrents européens. Si l'on en croit les discours ambiants, ce manque de compétitivité de la France tient à la taille insuffisante des entreprises et au coût du travail, celui-ci expliquant d'ailleurs "70 % de l’évolution négative de la position de la France sur le marché mondial des produits agricoles et agroalimentaires", selon Bercy. Faux, rétorquent les experts qui notent que des pays comme les Pays-Bas ou la Belgique "ont gagné ou préservé des parts de marché en Europe et dans le monde avec un coût horaire du travail égal ou supérieur à celui de la France". Et de souligner également que nos principaux compétiteurs, avec une structure du tissu industriel assez similaire à la nôtre, sont ceux là-même qui "gagnent des parts de marché au détriment de la France, comme l’Espagne, l’Italie ou la Belgique".

Et le pire dans tout ça, c'est qu’aucun gouvernement n'est resté les bras croisés. Entre l’automne 2012 et le printemps 2018, ils ont présenté une moyenne de deux « plans stratégiques » par an, relève la Cour des Comptes. Mais "dépourvus d’objectifs chiffrés et d’engagements sur les moyens mis en œuvre, ces « plans » relevaient plutôt de déclarations de principes", poursuit-elle. Et vlan !

Une vraie gabegie d’autant plus rageante que l'on sait tous les atouts des produits français à l'international. Et il sera difficile de retrouver notre place face à des concurrents bien décidés à conserver la leur.

 

* daté de mars dernier il a été rendu public le 20 mai 2019 avec la réponse du Premier Ministre.

Perrine Delfortrie



Téléchargements