Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Mercredi 21 novembre 2018 | fromages

Gimv bientôt majoritaire chez La Comtoise


La société d’investissement européenne Gimv négocie actuellement son entrée majoritaire au sein de La Comtoise aux côtés du fondateur Michel Vanhove et du management. Tout en poursuivant sur son cœur de métier, l’entreprise veut accélérer son développement à l’international et vers de nouvelles solutions fromagères pour la RHD.


La société d’investissement européenne Gimv est entrée en négociation exclusive avec le fonds Céréa Capital II pour prendre une participation majoritaire au capital de La Comtoise aux côtés du fondateur Michel Vanhove et de ses équipes, selon un communiqué commun du 30 octobre. "Gimv intervient en fonds propres et se positionne donc sur le long terme", souligne Anne Caron, Partner au sein de la société d’investissement européenne, sans toutefois donner d’indications chiffrées sur le montant de l’opération.

La Comtoise, spécialisée dans le développement de solutions fromagères sur mesure pour les industriels de l’agroalimentaire, était dans le giron de Céréa Capital II et d’Unigrains depuis 2015. Après 26 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2014/2015 (exercice clos le 30 juin), les ventes de la société se sont élevées à 33 millions d’euros sur le dernier exercice, avec un effectif de 37 personnes.

La Comtoise qui dès le printemps prochain doublera ses capacités de production à 24 000 tonnes par an, prévoit d’accélérer sa croissance en développant ses activités à l’international et vers de nouvelles solutions fromagères, notamment dans les sauces à destination de la restauration hors domicile, tout en continuant d’avancer sur son cœur de métier avec les industriels de l’agroalimentaire. "Le concept des sauces fromagère dans le fast-food et le snacking n’est pas vraiment présent en France. Il y a donc un créneau à prendre pour un acteur spécialiste des préparations à base de fromage, tel que La Comtoise", explique Anne Caron. Quant à l’international, l’entreprise s’est engagée dans une recherche prospective ces deux dernières années hors de ses frontières, avec toutes les difficultés que comporte le démarchage de nouveaux clients étrangers. L’international représente moins de 5 % de son chiffre d’affaires aujourd’hui. " Grâce à sa présence au Benelux et en Allemagne, Gimv pourra apporter son soutien à La Comtoise dans sa recherche de volumes d’activité hors de France", précise encore la responsable de la société d’investissement.

À terme, Anne Caron indique viser avec l’équipe de direction, "un chiffre d’affaires supplémentaire de 20 millions d’euros, en s’appuyant sur les trois piliers : la croissance interne, le développement dans les sauces fromagères et la recherche de nouveaux clients à l’international".

Présente dans le private equity et le capital-risque depuis plus d’une trentaine d’années, Gimv, coté sur Euronext Bruxelles gère actuellement environ 1,6 milliard d’euros et près de 50 participations. Son pôle Connected Consumer, qui totalise 12 investissements "compte cinq participations dans l’agroalimentaire, dont deux en France, avec La Comtoise et La Croissanterie, entreprise dans laquelle Gimv est entrée aux côtés de CM-CIC, l’actionnaire majoritaire", explique Anne Caron.

Perrine Delfortrie



Téléchargements