Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Mercredi 07 février 2018 | pommes de terre

Les producteurs signalent de nouvelles « braderies », malgré les EGA


L’Union nationale des producteurs de pommes de terre (UNPT), a signalé le 30 janvier de nouvelles « braderies » dans des magasins, malgré les engagements pris par les enseignes de distribution lors des États généraux de l’alimentation (EGA). Ainsi, après Intermarché début janvier, un magasin de Casino situé dans le 16e arrondissement de Paris a proposé 10 kg à 0,99 €. En contradiction radicale avec les objectifs des EGA, ces lots à prix cassés ont été accompagnés d’une qualité au rabais : le magasin a incorporé des grenailles (petites pommes de terre) dans le sac, « pour un usage frite ». Une façon de faire qui va « totalement à l’encontre de la politique de segmentation culinaire prônée par l’Interprofession », s’est exclamée l’UNPT. Après une action des producteurs dans le magasin et après signalement lors d’une réunion du CNIPT, où siègent les distributeurs, dont Casino, cette offre a été retirée du magasin. Le 4 janvier, l’UNPT s’était fait l’écho de la « colère » des producteurs en constatant qu’Intermarché avait distribué des prospectus publicitaires pour vanter la promotion de pommes de terre vendues à 11 centimes le kilo (soit 1,10 € les 10 kilos).

Matthieu BROCART



Téléchargements