Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Mercredi 02 septembre 2020

Viande ou AUT ?


Qu’on se le redise : les aliments industriels ultra-transformés ne sont décidément pas bons pour la santé. Une étude récente menée en Espagne auprès de huit cent quatre-vingt-six Espagnols de plus de cinquante-cinq ans a permis de montrer qu’un mauvais régime alimentaire avait un impact sur la longueur de nos télomères, ces parties protectrices d’ADN à l’extrémité des chromosomes. Avec l’âge, les télomères raccourcissent, c’est normal. Mais selon cette étude, la consommation d’aliments ultra-transformés (AUT) à tous les repas, c’est-à-dire trois fois par jour, accélère clairement ce processus de vieillissement de nos cellules.

Et contre toute idée reçue, la consommation d’AUT concerne aussi des consommateurs soucieux de leur alimentation. Eh oui, c’est possible ! Une autre étude publiée par l’Université d’Oxford s’est en effet penchée sur la consommation d’AUT par les personnes ne consommant pas de produits animaux. Or il apparaît que les végétariens et véganes ne mangent pas que des légumes, mais aussi, et notamment les jeunes adultes, des AUT. Et cette étude conclut ainsi que tous les régimes végétariens, même s’ils répondent à de vraies questions éthiques, n'ont pas nécessairement que des avantages pour la santé. Ça n’est pas nouveau, le voile sur la composition de ces produits similis carnés a déjà été soulevé plusieurs fois. La question mérite d'être (re)posée : ne vaut-il pas mieux consommer un peu de viande, que des AUT ? A bon entendeur !

Perrine Delfortrie



Téléchargements